Comité Écologique du Grand Montréal - Logo

Implantation des municipalités

Depuis 1995, le CEGM a géré l'implantation de plus de 80 000 logements montréalais...

Le gouvernement provincial, grâce à la loi sur la qualité de l’environnement, oblige les municipalités régionales de comté et les communautés métropolitaines à se doter d’un Plan de gestion des matières résiduelles conforme aux objectifs gouvernementaux. Le 22 août 2006, le Plan métropolitain de la CMM est entré en vigueur : il définit, pour l’ensemble de ses municipalités, les orientations et objectifs à atteindre en matière de récupération, de valorisation et d’élimination des matières résiduelles.

Trois séries d’objectifs sont fixées en fonction du secteur :

  • Industries, commerces et institutions (ICI)
  • Industrie de la construction, de la rénovation et de la démolition (CRD)
  • Secteur municipal (qui englobe les matières résiduelles produites par les citoyens)

Pour atteindre les objectifs du secteur municipal, 60% des fibres (papier et carton), du verre, des métaux et des plastiques qui sont recyclables, ainsi que 80% des contenants consignés doivent être mis en valeur. En 2006 les objectifs étaient loin d’être atteints à la CMM, avec seulement 41% des fibres, 50% du verre, 23% des métaux et 18% des plastiques qui sont recyclés.

Pour être conformes à la loi, plusieurs municipalités ont donc fait appel au CEGM afin de sensibiliser les citoyens à la collecte sélective, afin que l’implantation s’effectue correctement et efficacement :

  • Implantation de la collecte sélective sur base volontaire pour Rosemont (1995-2007)
  • Implantation de la collecte sélective dans les résidences et ICI pour Montréal-Nord (2007-2008)
  • Implantation de la collecte sélective dans les immeubles de 9 logements et + pour Saint-Léonard (2007-2009)